Flash info

N’OUBLIEZ PAS DE REMPLIR LE BULLETIN DE SOUTIEN EN LIGNE : Cliquez ici !                               Le CAMAM s’engage à ne pas divulguer les informations personnelles

ENFIN UNE OUVERTURE DE REGARD SUR NOTRE PROFESSION ?

Depuis 3 ans, le CAMAM travaille, démarche, interpelle, pour la valorisation de notre métier, pour notre reconnaissance professionnelle.

A force de le dire, on commence à en parler, à reconnaître que OUI …. Nous avons des valeurs, nous sommes des professionnels de la petite enfance, que ce métier, n’est pas une banalité, c’est un métier spécifique et important pour la nouvelle génération.

Il est grand temps de changer les mentalités, à notre égard….mais pour cela tout le monde doit y mettre du sien, même les assmats…
Lire la suite

C’EST AVEC PLAISIR QUE NOUS ACCUEILLONS ISABELLE NOUVELLE PORTE PAROLE DU 35

MERCI DE CET INTERET ET IMPLICATION

BIENVENUE AU CAMAM

Une assmat pas « vraiment » comme les autres ….Brigitte

téléchargement-7Notre Marie Poppins à rencontré Brigitte, Hernandez 56 ans,  3enfants, 3 petits enfants qui nous fait profiter de son expérience, par cet interview.

Bonjour Brigitte comment et pourquoi être devenue assistante maternelle ?

interview brigitte  (4)J’ai commencé à m’occuper de bébés à 13 ans dans un club de plage tenu pas des amis de mes parents, et j’y prenais beaucoup de plaisir !

A 16 ans j’ai passé le BAFA et j’ai travaillé comme monitrice en colonies de vacances et centres aérés pendant 4 ans à chaque vacance ainsi que des baby-sittings réguliers. J’ai toujours hésité entre 2 choses pour ma vie professionnelle : les enfants ou le commerce. Célibataire je suis devenue vendeuse en boulangerie. Puis je me suis mariée et à la naissance de mon 2eme enfant j’ai choisi d’arrêter : trop tard le soir, weekend et jours fériés, ce qui m’empêchait de voir grandir mes enfants !

Je suis donc revenue vers les enfants en devenant ASSMAT, ce métier merveilleux qui me donne beaucoup de bonheur depuis 31 ans !

Acceptes tu les horaires atypiques ?

Je les ai accepté pendant de nombreuses années, j’accueillais les enfants tard le soir, les weekends et jours fériés, même parfois la nuit pour dépanner des parents….. Maintenant je laisse la place aux « jeunes » pour profiter de diverses activités le soir….mais ça m’arrive encore quand les parents ont besoin de moi !!!!interview brigitte  (10

Qu’est-ce qui t’a amené à accueillir un enfant porteur de handicap ?

Quand j’étais au lycée, mon souhait était de partir en école d’éducatrice spécialisée, ayant toujours été attirée par les enfants porteurs de handicaps…

La vie en a décidé autrement !!!

Je suis bénévole depuis 11 ans à l’association Geist Trisomie 21 Vaucluse, au sein de laquelle je vois grandir les enfants adhérents de cette association et c’est une expérience vraiment formidable ! Même si je ne les vois pas souvent, nos rencontres sont toujours très enrichissantes ! A mon grand regret, j’ai dû refuser un Bébé trisomique que l’association me proposait….faute de place !…mais j’espère que l’occasion se représentera…..avant ma retraite !

J’ai eu la chance d’effectuer un remplacement dans un IMP pendant 3 mois, très belle expérience, mais n’ayant pas de diplôme, je n’ai pas pu continuer !interview brigitte  (9)

Donc quand une Maman s’est présentée, il y a 6 ans, avec cette petite fille de 3 ans, polyhandicapée, j’ai tout de suite accepté !

As-tu suivi une formation particulière au sujet du handicap ?

Oui, en décembre 2009, mais j’avoue avoir été très déçue ! J’attends avec impatience que ce soit de nouveau au programme du Centre des Chênes à Carpentras afin de m’inscrire, ayant toujours été très satisfaite de leurs formations

Est-ce que la PMI t’a aidée ou soutenue par rapport à cet accueil ?

Jamais…..malgré ma demande incessante de formation pour l’accueil d’un enfant handicapé !

Comment est organisée ta journée avec cet enfant singulier Iliana?

interview brigitte  (1)Iliana, a bientôt 10 ans, et va à l’IME la journée.

elle arrive chez moi vers 16h30, en fauteuil roulant, accompagnée par un taxi-ambulance

Je l’installe dans la cuisine avec les autres enfants, je la fais goûter….elle ne mange pas toute seule….en même temps que les autres….qui expriment toujours de la joie quand ils la voient…et réciproquement !!!

Puis nous allons dans la salle de jeux (salon transformé en salle de jeux durant l’accueil des enfants) pour diverses activités en attendant les parents : chants, lecture, musique…..

Le vendredi Iliana arrive 14h30 : je l’installe dans son lit…sécurisé par des barrières….lui change sa couche, et elle dort environ 1h

A son réveil, je joue avec elle sur une couverture posée sur un tapis dans la salle de jeux en attendant le goûter !….interview brigitte  (7)

Selon mes disponibilités, je l’accueille la journée pendant ses vacances : elle arrive vers 9h, activité avec les autres enfants…elle s’exprime toujours avec beaucoup de joie mais ne parle pas !….elle adore avoir les mains dans la peinture et elle aime beaucoup la musique ! Pour le repas je la fais manger si possible avec les autres, sinon juste après ! Puis après midi comme les vendredis !

Est-il difficile de concilier sa vie privé et sa vie professionnelle ?

Personnellement, j’ai toujours réussi à concilier les deux très facilement…. Maintenant je suis seule avec les enfants toute la journée c’est donc encore plus facile !

interview brigitte  (3)

 Penses-tu que ce métier a de l’avenir, et pourquoi ?

Oui ce métier a de l’avenir dans la mesure où il y aura toujours des enfants à accueillir…et beaucoup de parents préfèrent les confier aux assistantes maternelles qui offrent beaucoup d’avantages par rapport aux crèches : horaires plus larges et atypiques, accueil de l’enfant malade (sauf contagion), sieste dans une chambre seul, repas dans le calme….et aussi des avantages financiers tel que le complément de libre choix du mode de garde et 50% en crédit d’impôts du dépassement de ce complément !

Penses-tu qu’il faille revoir la formation des assmats ? Si oui, comment ?

interview brigitte  (2)Oui je le pense vraiment !  Et j’espère que nous reviendrons au temps où les personnes qui choisissent ce métier le fassent vraiment par vocation et puissent avoir droit à une VRAIE formation d’ASSMATS….ce sera le vrai bonheur pour les enfants !!!!

 

Nous pensons que les assmats sont FORMIDABLES, en quoi l’es tu ?

Suis je formidable ?…je ne sais pas !!!! Ce que je sais c’est que le bien-être des enfants est ma priorité et j’essaie de les éveiller du mieux que je peux tout en leur apprenant les règles de la vie et le respect de l’autre !!!! Eh oui même si petit !!!!….ça commence par là !!!! Et je suis la plus heureuse quand les grands reviennent me voir….j’ai été invitée aux 18 ans de l’une d’entre eux….que du bonheur !!!

Merci Brigitte, pour ces confidences, et pour nous avoir fait partager un moment de ton quotidien!

NOUVELLE REGLEMENTATION DANS LA SECURITE DU DOMICILE. DETECTEUR DE FUMEE

Installation de détecteur de fumée

 DETECT

 

 

Mise à jour le 29.01.2015 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

Principe

Tous les lieux d’habitation (appartement, maison) devront être équipés d’au minimum un détecteur de fumée normalisé au plus tard le 8 mars 2015.

Objectifs DETECT4

L’installation d’un détecteur de fumée doit permettre de détecter les fumées émises dès le début d’un incendie et d’émettre immédiatement un signal sonore suffisant pour permettre de réveiller une personne endormie.

Caractéristiques

Le détecteur de fumée doit être muni du marquage CE et être conforme à la norme européenne harmonisée NF EN 14604.

Les détecteurs utilisant l’ionisation sont interdits, car ils sont radioactifs.

À noter : il existe des détecteurs spécialement adaptés aux personnes sourdes fonctionnant grâce à un signal lumineux ou vibrant.

Installation insta

Le propriétaire doit fournir et installer un détecteur de fumée dans son logement s’il occupe ce logement, ou en cas de mise en location en mars 2015. En revanche, si le logement est déjà loué en mars 2015, le propriétaire peut :

___Soit, fournir le détecteur à son locataire

___Soit, lui rembourser l’achat.

Dans ces 2 cas, il appartiendra au locataire de procéder à la pose du détecteur.

Le détecteur doit :

Être installé de préférence dans la circulation ou dégagement (palier, couloir) desservant les chambres. Lorsque le logement ne comporte pas de circulation ou dégagement (cas des studios), le détecteur doit être installé le plus loin possible de la cuisine et de la salle de bain, et être fixé solidement en partie supérieure, à proximité du point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de vapeur (fumées de cuisson et vapeur d’eau).

Dans les maisons ou dans les appartements comportant plusieurs étages, il est recommandé d’installer 1 détecteur par étage. Dans les logements de grande surface, il est également recommandé d’installer plusieurs détecteurs.DETECT2

Attention : il est interdit d’installer des détecteurs de fumée dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation pour des raisons de sécurité. Ceci évite que les occupants sortent de chez eux pour aller dans les parties communes d’où proviendraient les fumées.

Vérification et entretien

À partir du 8 mars 2015, la vérification de présence et du bon fonctionnement du détecteur sera faite au moment de la mise en location du logement lors de l’état des lieux d’entrée.DETEC3

L’obligation d’entretien et de remplacement du détecteur appartient à l’occupant du logement. Ainsi, dans un logement loué, le locataire doit veiller en cours de bail au bon fonctionnement du détecteur en vérifiant et en remplaçant les piles ou le détecteur (en cas de défaillance), à moins qu’il occupe :

un logement à caractère saisonnier,

ou un logement-foyer,

ou une résidence hôtelière à vocation sociale,

ou un logement de fonction,

ou une location meublée.

Dans ces 5 catégories de logement, l’obligation de vérification du bon fonctionnement du détecteur st à la charge du propriétaire non occupant.

Déclaration à l’assureur de l’installation du détecteur signa

Le locataire ou le propriétaire qui occupe son logement doit déclarer à son assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie que le logement est équipé d’un détecteur de fumée.

Cette notification est faite par la remise d’une attestation. 

Modèle de lettre :

« Je soussigné (nom, prénom), détenteur du contrat n° (numéro du contrat d’assurance) atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé au (adresse) conforme à la norme NF EN 14604.

Fait à (lieu), le (date)

Signature »

Aucune sanction n’est actuellement prévue par la réglementation en cas de non installation du détecteur de fumée.

La compagnie d’assurance ne peut d’ailleurs pas se prévaloir du défaut d’installation du détecteur pour s’exonérer de son obligation d’indemniser les dommages causés par un incendie.

DETEC5Consignes à respecter en cas d’incendie (arrêté du 05/02/2013):

 

 

En prévention

___N’encombrez pas les paliers et les circulations

___Appelez ou faites appeler les sapeurs-pompiers (le 18 ou e 112)

___N’entrez jamais dans la fumée. Toutefois, si vous êtes dans la fumée, mettez-vous un linge devant le nez, baissez-vous, l’air frais est près du sol

___Ne prenez jamais l’ascenseur, prenez les escaliers

___Si l’incendie se déclare chez vous et que vous ne pouvez pas l’éteindre immédiatement :

___Evacuez les lieux, fermez la porte de votre logement, sortez par l’issue la plus proche

___Si l’incendie est au-dessous de votre palier

___Restez chez vous, fermez la porte de votre logement et mouillez la

___Manifestez-vous à la fenêtre

___Si l’incendie est au-dessus 

___Sortez par l’issue la plus proche securite

 

Source/Service public.fr

 

CHRISTINE.R rejoint le CAMAM en tant que nouvelle porte parole du 84 , merci pour cette implication!

Ca bouge aux ministères…métiers de la petite enfance…

téléchargement (10)Effectivement ca bouge!

Cette information est ce qu’ils avaient prévu déjà depuis quelques temps, on pourra apprécier qu’au moins, ils parlent de nous, dans les métiers de la PE.

Nous devons continuer notre démarche car, seule la formation continue ou la VAE sur un diplôme qui ne nous correspond pas, ne fera pas trop avancer les choses, quand à notre reconnaissance, vu que ce sera sur la base du volontariat, lorsque l’on voit le % de participation aux formations continues, on peut se poser des questions…

Mais ça bouge!…

http://lentreprise.lexpress.fr/actualites/1/actualites/metiers-de-la-petite-enfance-signature-d-un-accord-pour-developper-l-emploi_1652083.html